Petits conseils ayurvédiques pour commencer le printemps en douceur

porcelain flower

 

Après cet hiver, le soleil de ce weekend nous annonce que nous sommes bien entrés dans le printemps. Le printemps est une saison de renaissance. La vie revient. C’est la saison du renouveau et de la croissance. Et cela est bien visible avec la nature qui nous épate avec les fleurs qui fleurissent et les oiseaux qui chantent.

Notre corps réagit de la même façon. Il sent que c’est le moment de se mettre en mouvement, il veut se débarrasser de ce dont il n’a plus besoin. Il cherche l’équilibre et la légèreté. La joie et le bonheur sont au rdv.

Malheureusement, beaucoup d’entre nous vont associer cette saison aux allergies, aux problèmes ORL…

Le début du printemps nous ramène également à cette lourdeur dûe à l’humidité, qui nous fait sentir que le démarrage est difficile et lent. En Ayurveda, on parle de Kapha, qui veut dire «ce qui fleurit dans l’eau » en sanskrit.

Le printemps est une saison de nettoyage et c’est pour cela que l’on ressent l’envie de manger du cru, des salades, des fruits… mais… attention à pas abuser du cru, car cela amène encore plus d’humidité.

Il faudrait donc également manger des aliments de nature piquante, amère et astringente, comme l’oignon, l’ail, le gingembre, le poivre noir, le radis. Il faut manger chaud et des aliments légers qui soient faciles à digérer. Évitez les fritures et les aliments lourds à digérer. Les produits laitiers sont à diminuer car il génèrent du mucus et de la stagnation. Évitez également le grignotage et les goûts sucrés ou aigres.

N’hésitez pas à boire chaud ou à température ambiante. Surtout pas froid! Ceci va permettre d’équilibrer la fabrication du mucus, d’équilibrer l’humidité dans le corps et permettre au corps de mettre ses mécanismes d’élimination et de purification en place.

Après ces derniers mois passés à l’intérieur et au calme, le printemps nous encourage à mettre en mouvement notre corps, afin d’éliminer l’humidité et la stagnation de la saison passée.

A niveau de la pratique du yoga, les salutations au soleil, les postures de guerriers, les ouvertures du cœur et les torsions seront à privilégier. Étant donné que le méridiens d’acupuncture du foie et de la vésicule biliaire (organes de la saison en médecine traditionnelle chinoise) se trouvent au niveau des hanches, on va essayer de travailler l’intérieur et l’extérieur de nos jambes avec des postures comme l’aigle, le pigeon, la tête de vache…

Les techniques de pranayama, kaphalabati et bastrika sont des respirations qui vont activer notre corps et le nettoyer, ce qui va nous aider à calmer notre mental.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s