Livre : Autobiographie d’un Yogi par Paramahansa Yogananda

Autobiographie-d-un-yogi

 

Je me rappele avoir vu ce livre dans une librairie du centre de Barcelone il y a bien des années. Une librairie où j’aimais bien aller car je trouvais plein de choses en lien avec la spiritualité,  philosophie…en plus, son propriétaire etait quelqu’un qui aimait partager son amour des livres et de la philosophie avec les autres. J’ai vu ce livre avant que je ne commence à pratiquer le yoga et je m’etais dit que je l’acheterai un jour. Je me disais aussi qu’il etait temps que je me mette au yoga.

J’ai lu ce livre des années après. J’ai beaucoup aimé. Souvent je relis des livres qui m’ont beaucoup parlé mais je ne l’avais pas encore fait avec celui là.  Mais là. ..mon médecin ayurvédique me conseillait de le lire de nouveau et je pense que mon besoin de rester proche de l’Inde a fait le reste. Et même si l’avais déjà aimé la premiere fois, j’ai adoré cette deuxième lecture.  Je me dis que c’est un livre que je vais relire une fois par an. Un livre très profond sur ce que represente le yoga est, la relation guru-élève…

Il a été élu comme un des 100 livres les plus importants sur la spiritualité. Cette spiritualité qui réunit tous les horizons car finalement nous sommes à la recherche de la même chose.

Je vous le recommande vivement. Et pour ceux qui viennent à mes cours de yoga..vous pourrez l’emprunter dès demain_/\_

Publicités

Petits conseils ayurvédiques pour commencer le printemps en douceur

porcelain flower

 

Après cet hiver, le soleil de ce weekend nous annonce que nous sommes bien entrés dans le printemps. Le printemps est une saison de renaissance. La vie revient. C’est la saison du renouveau et de la croissance. Et cela est bien visible avec la nature qui nous épate avec les fleurs qui fleurissent et les oiseaux qui chantent.

Notre corps réagit de la même façon. Il sent que c’est le moment de se mettre en mouvement, il veut se débarrasser de ce dont il n’a plus besoin. Il cherche l’équilibre et la légèreté. La joie et le bonheur sont au rdv.

Malheureusement, beaucoup d’entre nous vont associer cette saison aux allergies, aux problèmes ORL…

Le début du printemps nous ramène également à cette lourdeur dûe à l’humidité, qui nous fait sentir que le démarrage est difficile et lent. En Ayurveda, on parle de Kapha, qui veut dire «ce qui fleurit dans l’eau » en sanskrit.

Le printemps est une saison de nettoyage et c’est pour cela que l’on ressent l’envie de manger du cru, des salades, des fruits… mais… attention à pas abuser du cru, car cela amène encore plus d’humidité.

Il faudrait donc également manger des aliments de nature piquante, amère et astringente, comme l’oignon, l’ail, le gingembre, le poivre noir, le radis. Il faut manger chaud et des aliments légers qui soient faciles à digérer. Évitez les fritures et les aliments lourds à digérer. Les produits laitiers sont à diminuer car il génèrent du mucus et de la stagnation. Évitez également le grignotage et les goûts sucrés ou aigres.

N’hésitez pas à boire chaud ou à température ambiante. Surtout pas froid! Ceci va permettre d’équilibrer la fabrication du mucus, d’équilibrer l’humidité dans le corps et permettre au corps de mettre ses mécanismes d’élimination et de purification en place.

Après ces derniers mois passés à l’intérieur et au calme, le printemps nous encourage à mettre en mouvement notre corps, afin d’éliminer l’humidité et la stagnation de la saison passée.

A niveau de la pratique du yoga, les salutations au soleil, les postures de guerriers, les ouvertures du cœur et les torsions seront à privilégier. Étant donné que le méridiens d’acupuncture du foie et de la vésicule biliaire (organes de la saison en médecine traditionnelle chinoise) se trouvent au niveau des hanches, on va essayer de travailler l’intérieur et l’extérieur de nos jambes avec des postures comme l’aigle, le pigeon, la tête de vache…

Les techniques de pranayama, kaphalabati et bastrika sont des respirations qui vont activer notre corps et le nettoyer, ce qui va nous aider à calmer notre mental.

Résolutions pour la Nouvelle Année

Si dans la liste de vos résolutions de nouvelle année se trouve la pratique du yoga… voici quelques uns des bienfaits de cette pratique millénaire.

15056349_1232470340146842_3711569081894284147_n

Des cours en petit groupe sont toujours ouverts, des cours individuels qui s’adaptent à vos besoins, de la yogathérapie, du yoga pre et postnatal…

N’hésitez pas à me contacter pour en parler.

Bonnes Fêtes!

 

Featured Image -- 2685

Je vous souhaite des fêtes remplies d’amour, santé, sourires, bonheur et beaucoup de Yoga!

Je vous remercie du fond  du coeur pour votre bienveillance, amitié et douceur. Merci encore d’être là en train de créer un monde meilleur.

 

On se retrouve sur le tapis à partir du 2 janvier

 

Om shanti,

 

muntsa

 

Faut-il être « bien roulée » pour « faire » du Yoga ? — YogaNova

Un super beau et profond écrit de Marie. Merci de nous montrer ce que le yoga veut vraiment dire _/\_

 

J’ai énormément hésité avant d’écrire le texte suivant et à l’instant où je l’écris, je suis loin d’être sûre de le destiner à la « publication », à « rendre public » ce qui abordera quelque chose d’aussi privé. Pour quoi le ferai-je ? Quel intérêt cela aurait-il pour moi et surtout pour le potentiel lecteur ? Je ne sais pas. Mais…

via Faut-il être « bien roulée » pour « faire » du Yoga ? — YogaNova

The Science behind Yoga

En ce dimanche où le gris est au rdv (tout au moins ici, en Lorraine), je partage ce petit documentaire qui nous parle, scientifiquement, des bénéfices de la pratique du Yoga. C’est en anglais

 

Watch ‘The Science Behind Yoga’

OM CITY, la série des yogis

omseries

Avec l’arrivée de l’automne,  le soleil sera moins présent, la température descendra et on voudra rester plus longuement à la maison…

Quoi de mieux qu’un bon thé, une couette et une mini série de yoga pour profiter de cette saison?

Vous trouverez, via ce lien, la saison 1 d’une série consacrée au yoga faite de 7 épisodes:

http://www.omcityseries.com/episodes

Bonne séance!

Mantra de la Semaine

 » En général nous avons de possessions parce qu’en dehors d’elles nous n’avons rien: nous sommes des coques vides, nous ne possédons pas. Nous remplissons nos vies de meubles, de musique, de connaissances, de celui de cela. Et cela coque fait beaucoup de bruit, et ce bruit nous l’appelons vivre, et avec cela nous sommes satisfaits »

 

« La Première et Dernière Liberté »   Krisnhnamurti